naissance733713hz9

Le 9 décembre, au petit matin, est né le petit Clément, le fils de ma meilleure amie. Cela faisait quelques semaines que, la fin de la grossesse approchant, j'attendais avec impatience le texto annonçant la bonne nouvelle. Presque toutes les heures, je jetais un petit regard furtif sur mon téléphone. Et puis, dimanche dernier, petit regard et - oh my god - "Laure a accouché", ai-je crié à travers tout l'appartement !

Lundi, je suis allée rendre visite à la nouvelle famille avec beaucoup d'excitation et d'émotion. Tout le temps de la route jusque chez eux, j'avais des battements de coeur accélérés à l'idée de voir ce petit être et de pouvoir -peut-être - le tenir dans mes bras. Je crois que cette émotion s'explique par l'envie de revivre, un peu, ces moments magiques qu'ont été les premières semaines de Ptit Bonhomme.

Arrivée chez eux, je découvre, dans un petit lit installé dans leur salon, un minuscule petit bébé. C'est fou comme il me paraît petit et vulnérable. Ce n'est évidemment pas un "petit" bébé, avec près de 4 kilos à la naissance. Mais ce qui me bouleverse, c'est à quel point on peut oublier les premiers temps de la vie de son bébé, à quel point ce moment passe finalement très vite. Je me souviens avant tout d'une période de grande fatigue, de cette impression que cela ne se terminera jamais, que je ne récupérerai jamais. Et pourtant, ça passe à une vitesse. ! Et c'est irréversible...

Quand le petit s'est réveillé, j'ai eu la chance de pouvoir le tenir contre moi. Pendant 20 minutes, j'ai été submergée par le bonheur de tenir ce petit être, de le caresser, d'écouter son souffle régulier pendant son sommeil. J'ai revu avec beaucoup d'émotion ce qu'on appelle les sourires aux anges, quand le bébé, repu, s'endort avec un petit sourire aux lèvres. Je me suis rappelée avec délice ce moment où, plongeant dans un sommeil profond, il fait tomber la tétine de sa bouche. Tous ces moments, vécus avec mon bébé, ont pris une seconde vie ce lundi, pour mon plus grand bonheur.

Merci, ma Laure, pour avoir donné naissance à ce magnifique petit être. Merci aussi de m'avoir fait revivre des moments presque oubliés en me le confiant quelques minutes...